Y a-t-il des gestions d’agenda automatiques ?

A partir d’un certain niveau de développement de votre activité, vous pourrez rapidement constater que la gestion d’agenda vous fait perdre du temps précieux. Il s’agit pourtant d’un aspect à ne pas négliger si vous voulez mieux répondre à vos objectifs de croissance. Pour que vous puissiez ainsi suivre rigoureusement votre planning tout en vous assurant que tous les membres de votre équipe s’y soumettent, plusieurs outils de gestion automatiques sont disponibles. Voici l’essentiel à savoir en ce qui les concerne. 

Les outils ayant la priorisation comme vocation 

Une bonne gestion d’agenda passe tout d’abord par une maîtrise de l’art de priorisation. Parmi les tâches relatives à votre objectif en effet, certaines sont plus urgentes et d’autres non. A vous donc de bien les classifier pour ne rien laisser au hasard. N’oubliez également pas de prévoir du temps pour la gestion des imprévus. Des outils dits classiques existent pour cela, en ne citant que la technique de Pomodoro et la matrice d’Eisenhower. Leur mise en place peut cependant vous prendre beaucoup de temps. Raison pour laquelle, le mieux est de recourir aux outils de gestion d’agenda automatiques. 

Vous avez un Smartphone fonctionnant sous Android ? My Effectiveness fait partie de vos meilleures options. Si vous êtes habitués aux applications pour iPhone, Focus Matrix ne pourra pas vous décevoir. Et pour les ordinateurs, il y a, entre autres, Trello. Ces outils ont pour point commun leur capacité à optimiser la gestion de vos priorités. 

Si vous voulez vous débarrasser de toute forme de distraction pouvant entraîner un manque de concentration, plusieurs options s’offrent à vous également. C’est le cas notamment de Cold Turkey, de Freedoom, de Forest et de Pomodone. 

Les outils au service du travail collaboratif 

Dans un monde professionnel où le travail collaboratif est de plus en plus indispensable, avoir un outil de gestion d’agenda ne suffit plus généralement. Vous pourrez ainsi éprouver un besoin de disposer d’un logiciel ou d’une application laissant place à la synchronisation et au partage. Vos options en la matière sont nombreuses et toutes vous permettent de simplifier la gestion de vos rendez-vous et la planification de vos réunions. Citons parmi elles Google Calendar, Googe Agenda, Cal, Cloudcal, Outlook et Doodle. 

Grâce à une exécution en permanence de la synchronisation, tout individu pouvant accéder à l’outil de gestion d’agenda automatiques peut, à tout moment, procéder à des changements. Grâce à des fonctionnalités comme le code couleurs, il est plus facile pour chacun de savoir quels sont les rendez-vous les plus importants ou les services concernés, entre autres. Avec un tel outil donc, vous écartez tout risque de conflits liés à la réservation d’une salle et/ou d’une date pour une réunion ou une entrevue avec des partenaires.

Mieux encore, la plupart des agendas collectifs permettent une organisation rapide d’une visioconférence. 

Les outils de gestion d’agenda automatique les plus prisés actuellement ? 

Lesquels des outils de gestion d’agenda ont-ils actuellement le plus grand nombre d’adeptes ? En posant cette question aux experts, le premier nom qui se répétera le plus est celui de Google Calendar. Beaucoup de hauts-responsables d’entreprises l’utilisent ainsi en tant qu’assistant personnel. L’application leur permet en effet d’y inscrire non seulement des événements, mais également d’ajouter des rappels et des objectifs liés à leurs activités. Pour ceux qui ont un  compte Gmail, par ailleurs, elle donne même la possibilité d’insérer automatiquement des dates de réservation de restaurants ou de lieux d’hébergement. 

Fantastical 2 est également très populaire auprès des personnes qui ont des appareils fonctionnant sous iOS ou Mac. Il permet d’obtenir des rappels d’événements à venir et d’en ajouter de nouveau en profitant d’une fonctionnalité de saisie intuitive. Son plus grand atout reste la possibilité de créer un événement via la reconnaissance vocale. Cal aurait pu devenir son plus grand concurrent, mais souffre de sa disponibilité dans la seule langue anglaise.