Scale-up ou start-up , quelle différence ?

Vous avez certainement déjà entendu parler du mot start-up et vous savez de quoi il s’agit. Par contre, le mot scale-up vous est encore inconnu ? C’est normal, ce terme est encore méconnu par de nombreux entrepreneurs. Pourtant ce mot n’émane pas de la dernière génération. Il existe déjà depuis bien longtemps. Il s’agit d’un nom ou une classification d’une ancienne start-up lorsqu’elle arrive à un certain stade ou à un certain niveau. 

Les caractéristiques d’une start-up

De par son nom, une start up est donc classifiée comme une jeune entreprise qui vient de commencer. Cette dénomination est surtout attribuée aux entreprises qui travaillent dans le secteur des nouvelles technologies. Elles se différencient des entreprises classiques par leurs enjeux. Il s’agit  de mettre en place des processus de fonctionnement optimal. Cela, dans le but d’offrir les meilleurs services possibles. Les start-up connaissent une forte croissance dans leurs domaines. Cela doit se caractériser par un environnement dans lequel les employés vont pouvoir développer leur créativité.  Pour être plus précis, les entreprises classiques vivent et suivent déjà des processus clairs, tandis que les start-up, quant à elles, doivent les créer.

Voici quelques caractéristiques d’une start-up : 

  • mise en place business model : il s’agit du principal enjeu d’une start-up : trouver un business modèle qui fonctionne et qui permet d’apporter de la valeur dans leurs activités et surtout à des clients.
  • industrialisable : une start-up recherche son modèle et ses processus mais une fois ceci trouvé, elle doit pouvoir développer son domaine et agrandir son marché (grâce à ce modèle). 
  • temporaire : le statut de start-up n’est pas une dénomination à vie, plus l’entreprise grandit, plus elle va pouvoir réaliser des rendements plus grands et développer son système, c’est là qu’elle peut devenir une scale-up. 

Les caractéristiques d’une scale-up 

Le terme scale up indique un changement de stade, d’échelle pour pouvoir atteindre un niveau plus avancé. Ce sont donc des entreprises start-up qui, grâce à un business modèle bien défini, poussent leur croissance dans leurs domaines. Plus précisément, ce sont des start ups qui ont grandi et poursuivent leurs développements. Une évolution interne qu’externe : pour les employés de l’entreprise, pour les offres et pour les clients eux-mêmes. Leur enjeu se construit donc sur la perspective du long terme. 

Voici des données et caractéristiques qui prouvent qu’une entreprise est dans le statut de scale-up : 

  • une croissance annuelle de plus de 20% en 3 ans avec 10 employés ou salariés en contrat fixe et un chiffre d’affaires de 1 à 3 millions : ceci prouve l’évolution de l’entreprise et le retire de la phase d’implémentation. 
  • une orientation sur de nouvelles perspectives : un développement sur les marchés internationaux ou sur les secteurs macros dans leur domaine. 
  • une amélioration continue dans les offres qu’elle développe grâce à son business modèle mis en place lors de la phase de start-up.

Réussir le passage de start-up à scale-up avec succès 

Scale-up-ou-start-up,-quelle-différence-?

Le passage de start-up à scale-up n’est pas chose facile, surtout que ce n’est pas le temps qui définit ceci. Il y a quelques points de vigilance à prendre en compte. 

  • Conserver la nature de l’entreprise : de start-up à scale-up et même au-delà, le fait de conserver l’identité de votre entreprise vous permet de vous distinguer quel que soit votre statut. Ce sont surtout vos cultures, vos valeurs, vos codes etc. 
  • Garder un état d’esprit entrepreneurial : vous n’allez jamais passer le stade de start-up si vous n’avez pas cet état d’esprit. Le conserver vous permet de réussir et de développer encore plus votre croissance lors du stade de scale-up. Vous pourrez ainsi lancer de grands projets internationaux ou peut-être valoriser vos marques à travers des filiales, etc.
  • Mettre en place une stratégie de croissance : vous devez garder à l’esprit que plus vous vous développez, plus vos stratégies devront être cohérentes par rapport à votre développement. Par exemple, l’embauche de salariés plus qualifiés, l’établissement de partenariat, l’investissement dans d’autres secteurs, etc.