Que faire quand mon start-up scale ?

Quand votre start-up scale, c’est-à-dire vous entrez dans une nouvelle dimension. Votre activité est en pleine croissance. Il faut penser à réorganiser et renforcer tous vos processus de travail . Devenir une scale-up implique en effet une hausse des attentes venant de vos clients, et donc une hausse de vos activités. Procédez ainsi à une profonde révision de votre organisation en interne.

Un nouveau processus pour le recrutement et la gestion de nouveaux talents

Passer de start-up à scale-up est un signe de réussite, mais vous ne devrez pas vous reposer sur vos acquis. Cela implique également un plus grand investissement pour vous adapter aux nouvelles exigences qui s’y attachent. Vous devrez notamment commencer par revoir votre politique de gestion de talents. Pour faire face à l’augmentation de votre portefeuille-client en effet, vous devrez recruter vite et bien.

Pour éviter cependant que l’arrivée massive de nouveaux talents ne puisse compromettre votre culture d’entreprise, la mise en place d’un nouveau processus d’intégration vous est recommandée. Ce processus permettra notamment à chaque personne nouvellement recrutée de connaître leur périmètre et de savoir comment l’entreprise s’organise pour gagner en efficacité.

Pour que tous les membres de votre équipe adhèrent à ce nouveau processus, le mieux est d’échanger avec eux avant sa mise en place. Ils pourront en effet émettre des suggestions pour en améliorer encore l’impact.

Une gestion du BFR et une gouvernance adaptées

Quand votre start-up scale, cela veut dire que vous avez de plus importantes rentrées d’argent. Parallèlement à cela cependant, n’oubliez pas aussi que vos dépenses seront de plus en plus importantes. Pour vous assurer donc d’un parfait équilibre et d’une meilleure anticipation entre vos rentrées et sorties d’argent, il vous faudra adopter une nouvelle politique de gestion de votre Besoin en Fonds de Roulement (BFR).  Vous devrez en effet toujours vous assurer qu’il ait une somme suffisante pour faire face à vos charges courantes dans l’attente du paiement de vos clients. Cette nouvelle politique devra notamment prévoir une optimisation du suivi-client et de stocks, une meilleure anticipation des variations et des nouvelles négociations avec vos fournisseurs.

Pour que votre scale-up puisse bien poursuivre son essor, il est également important de savoir vous entourer. Revoyez donc la constitution de votre conseil d’administration, en y faisant notamment entrer des personnes qui ont le plus contribué à l’obtention d’une nouvelle dimension pour votre entreprise. Faites aussi régulièrement appel à des consultants indépendants pour contrôler vos comptes et pour obtenir des conseils juridiques précieux.

Formalisation et digitalisation de nouveaux processus

Comme vous pourrez l’avoir constaté à travers ce qui a été dit jusque-là, un passage réussi de start-up à scale-up implique des changements à de différents niveaux de votre organisation. Nombreux de vos processus devront ainsi faire l’objet d’un ajustement à votre nouvelle dimension. Tout changement nécessite tout de même une formalisation pour s’assurer de sa réelle adoption par tous les acteurs concernés. Des échanges doivent ainsi avoir lieu avec ces derniers pour qu’ils émettent aussi leurs avis. Ils constitueront également une occasion pour avoir une compréhension des interactions et des différentes étapes des processus existant et ceux à mettre en place.

Il ne reste plus, après, qu’à procéder à la modélisation et la digitalisation des processus. En ce qui concerne la modélisation, parmi les outils disponibles existent notamment BPMN et Bubblz. Pour la digitalisation par contre, il existe sur le net de nombreuses bibliothèques de process personnalisables selon vos besoins. Rien ne vous empêche également de concevoir votre propre flux de travail, mais cela pourrait vous prendre beaucoup de temps.

Que vos process proviennent d’une bibliothèque spécialisée ou de votre propre conception, faites en sorte qu’ils favorisent les flux d’information entre l’instance dirigeante et les différentes équipes de votre entreprise. Le mieux est même de privilégier ceux qui vous permettent de vous concentrer au cœur de votre activité via la suppression ou l’automatisation des tâches chronophages.