Pourquoi externaliser à Madagascar ?

Action stratégique pour un investissement à moindre coût ou une mesure d’amélioration de l’organisation de l’entreprise, l’externalisation est devenue incontournable pour les entreprises françaises. Madagascar, devenu l’Eldorado des externalisations de projet web met de l’ombre aux autres destinations francophones : Maghreb, Maurice, Inde… Les chiffres sont révélateurs de cette ruée vers Madagascar : 15 000 malgaches sont répartis dans des travaux de web les plus variés. On y retrouve un peu de tout : de la rédaction web, en passant par  la modération de contenu et la saisie de données, à la grande famille de services  clients (  appels téléphoniques, les services clients en ligne (social CRM, tchat, tchat vocal, assistance vidéo…). Quels sont les secrets de cette île qui ne se contente plus d’être une destination touristique de rêve ?

Un cadre de travail adapté à l’externalisation 

Qui dit externalisation de projet web dit infrastructure de télécommunication haut de gamme. Et Madagascar est plutôt bien parti sur ce point, il n’est pas en reste de la révolution numérique qui secoue le monde actuellement. Grâce aux câbles sous-marins à fibres optiques et aux faisceaux hertziens présents sur l’île (EASSY de Telma, Lion d’Orange), Madagascar a l’une des connexions les plus performantes du continent. Dans le travail du web, un réseau de qualité et à très haut débit (plus de 100 Gigabit) est synonyme de transfert de données plus rapide, des appels téléphoniques ou des appels vidéo de bonne qualité.

Le second avantage de l’île relève de sa situation géographique. Parce qu’il n’est situé qu’à 9000 km de la France, il se situe dans un fuseau horaire qui s’en rapproche. Le décalage horaire entre les deux pays est au plus bas : 1 heure en été et 2 heures en hiver. Avoir des sous-traitants qui travaillent au même rythme que l’entreprise est toujours un plus. Les échanges et les interactions vont s’en retrouver plus simplifiés. Mais surtout, cela vous évitera d’engager des employés en shift nuit pour concorder avec vos heures de travail. Pensez à toutes ces tarifications nuit auxquelles vous échappez, c’est indéniablement un investissement gagnant pour l’entreprise.

Pourquoi-externaliser-à-Madagascar

Un environnement garant d’une prestation de qualité 

Le talent des jeunes malgaches n’est plus à prouver, les clients ne tarissent pas d’éloges sur ce point. Cette compétence s’explique par la culture française dont ils sont imprégnés dès leur plus jeune âge. Le passé colonial de l’île fait de la langue française la langue principale d’éducation à Madagascar. Parfaitement bilingues, les malgaches manient les subtilités de la langue de Molière aussi bien que les natifs. C’est un avantage non-négligeable pour un milieu de travail hissant la maîtrise de la langue française au sommet des compétences requises.

Madagascar regorge d’une myriade de profils compétents et qualifiés, qui n’est pas prête de se tarir. Pour cause, le taux de chômage prépondérant dans le pays. L’offshore attire les jeunes diplômés en quête de travail. En choisissant Madagascar, vous êtes sûr de recruter des profils qualifiés.

Cette maîtrise de la langue et les qualifications de base vont être affinées par des formations dispensées au sein des agences Web. Ces formations des agences combinées avec des apprentissages qui sont désormais possibles au sein des écoles de formation, tailleront définitivement les profils à se doter des qualités nécessaires pour naviguer dans le métier du web. 

L’ARGUMENT : un tarif attractif 

Si on ne devait retenir qu’un seul argument, celui-ci se retrouvera dans votre fiche de paie à la fin du mois. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Si vous voulez vous payer le service d’un développeur web français, prévoyez environ 2700 euros. À Madagascar, vous pouvez avoir une prestation de même qualité à 300 euros. C’est à-peu- près la même situation pour les autres prestations de service. L’attractivité du tarif va au-delà du salaire. Le système fiscal est attractif pour les entreprises offshore. Elles sont exemptes d’impôts sur le revenu.