Comment maîtriser l’e-réputation de votre entreprise ?

L’e-réputation d’une entreprise est devenue un enjeu important dans la stratégie marketing d’une entreprise. Le premier réflexe d’un de vos prospects est de se renseigner sur vous et votre image avant de prendre une décision d’achat. Comment gérer son e-réputation ? La réponse.

5 conseils pour gérer votre image sur Internet 

 

Une bonne image sur Internet aide à gagner la confiance de vos consommateurs. Établir une présence sur le réseau est à double tranchant : soit vous arriverez à gérer efficacement votre réputation, soit les retours négatifs seront mal gérés par votre société pour longtemps. Afin d’éviter les situations pareilles, voici 5 techniques pour vous aider à gérer votre e-réputation. 

 

1 – Ayez de la visibilité sur les réseaux sociaux

Assurer sa visibilité sur les réseaux sociaux n’est plus un choix, c’est une obligation. Les réseaux sociaux donnent la possibilité aux consommateurs de donner leur retour rapidement sur un produit ou service. Plus vous êtes présent sur ses plateformes, plus votre entreprise a la chance d’attirer les nouveaux clients ou de fidéliser les anciens. 

Pour y arriver, vous devez proposer du contenu qui a de la valeur et en rapport avec la politique véhiculée par l’entreprise. Une communication constante avec les cibles permet de créer une relation de proximité qui va se traduire en vente. 

Vous n’avez pas besoin d’être présent sur tous les réseaux sociaux. Choisissez le canal où votre audience est la plus présente. Faites appel à un community manager pour faire la promotion de votre société et l’animation de votre communauté.

 

2 – Vérifier les informations qui circulent à votre sujet 

Internet est très vaste, l’information y circule rapidement. Si vous voulez éviter toutes les mauvaises surprises, il est préférable de suivre en temps réel l’évolution de votre image. L’e-réputation n’est pas juste une question de présence sur les réseaux sociaux, il est aussi question des avis laissés dans les blogs, le résultat donné par Google, etc. 

Pour avoir une mainmise sur ses informations, faites un recours aux outils de veille comme Google My Business, Mention, Alerti… Si vous n’avez pas le temps et le budget d’effectuer une veille manuelle de votre réputation, sachez qu’automatiser cette action est possible. Il existe des outils comme Google Alerte qui effectue la tâche à votre place. Effectuer une veille fréquente permet d’ajuster les actions de votre gestion d’e-réputation. 

 

3 – Soyez réactif 

Être réactif sur Internet signifie que vous devez lui fournir une réponse dans les 48 h au maximum. Un temps de réactivité trop long peut remettre en question l’envie d’achat d’un prospect. 

Afin d’avoir un délai de réponse le plus court possible, privilégiez les réponses automatiques pour faire patienter la personne. Établir une FAQ ou une foire à question est également une idée ingénieuse pour répondre aux questions que se pose votre public. Modifier la manière dont vous êtes perçu par un calendrier éditorial, de contenu chaud et froid efficace. 

 

4 – Travaillez votre référencement naturel 

Misez sur une communication constante et efficace pour une visibilité optimale sur les moteurs de recherche. Un prospect a tendance à cliquer sur les articles les pages les mieux référencées sur Google ou les autres moteurs de recherche. Il s’agit ici des techniques SEO et SMO. 

Une indexation de vos contenus sur les moteurs de recherches améliore votre visibilité et votre référencement. Le SEO vous aide à améliorer votre référencement naturel pour votre site ou blog. Le SMO quant à lui vous aide à mieux référencer votre site ou blog, mais par le biais des réseaux sociaux.

 

5 – Parlez en bien de votre entreprise

N’hésitez pas à fignoler votre image en optant pour les publireportages. Que ce soit un article ou un reportage, ce qui compte, c’est comment votre entreprise y est présenté. 

Cependant, attention de ne pas en faire trop, car ça risque d’avoir des répercussions négatives sur votre image. Souvenez-vous que l’e-réputation concerne également les médias présents en ligne.